Races de chiens – Le Boxer

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter

Aujourd’hui on va vous parler d’un toutou impressionnant, dissuasif mais terriblement attachant : le Boxer. Ce chien de défense, extrêmement fidèle à son maitre séduit d’ores et déjà un grand nombre de nos concitoyens. La raison ? Le Boxer est un chien de garde efficace qui en plus est doté d’un caractère doux et parfaitement adapté à la vie familiale. Curieux d’en apprendre plus ? On vous invite à poursuivre votre lecture !

Histoire et caractéristique du Boxer

Le Boxer est un chien que l’on reconnaitra très facilement. C’est un chien de taille moyenne mais qui présente généralement une forte musculature sans pour autant être trapu. Il est souvent de couleur fauve, avec parfois une tache blanche sur le poitrail, sur le museau et à l’extrémité des pattes, mais on le trouve aussi en bringé et même parfois en blanc (ils sont alors plus exposés aux problèmes de surdité). Son pelage est raz et dur. Mais le boxer est surtout reconnaissable entre milles chien à cause de sa tête : c’est un chien au museaux cubique, dont la mâchoire inferieur dépasse légèrement avec parfois des babines un peu tombantes. Les yeux, presque toujours bruns sont particulièrement expressifs et les oreilles souples et douces retombent sur le haut des joues.

Le Boxer est originaire d’Allemagne. Il est le fruit d’un croisement entre différentes races de chiens (Bullenbeisser et Bulldog anglais principalement). On l’exporte en France Début 20e ou on l’emploi pour chasser les ours dans les montagnes. Comme son aïeul le Bullenbasser (=attrape-taureaux), on s’en sert aussi à l’époque comme chien de combat lors de spectacle traditionnels ou on le fait affronter des taureaux (chose qui, fort heureusement, ne se fait plus de nos jours !).

Caractère du boxer

Comme pas mal de chiens de race, le boxer présente un caractère particulier qui lui est propre. Très affectueux, il ne cessera jamais de réclamer l’attention de ses maitres, parfois avec beaucoup d’insistance. Très énergique, il ne tient pas en place car il à tout le temps besoin de se dépenser. Il montrera par conséquent une prédisposition à faire des bêtises, surtout dans ses jeunes années et surtout s’il n’a pas le loisir de dépenser son énergie autrement. Le boxer est également très joueur. Il aime par-dessus tout s’amuser avec les enfants du foyer, qu’il a tendance à chérir et à défendre comme si c’était les siens.

Toujours très doux avec les membres du foyer, le boxer reste un chien de garde et de défense. Il se montrera à ce titre plus méfiant à l’égard des étrangers et même hostile s’il sent que sa famille est menacée.

Comme beaucoup de chiens, le Boxer a conservé certains instincts de chasseur. Il peut lui arriver de poursuivre des proies. Pour cette raison, les propriétaires de chats feraient mieux de l’habituer très tôt à la présence de cet autre animal pour que la socialisation se fasse bien.

Adopter un Boxer

Intéressés ? On vous apporte quelques infos supplémentaires afin que vous ayez toutes les connaissances requises avant de sauter le pas et de craquer pour un de ces tendres molosses.

Le prix

Le prix d’un chiot Boxer peut-être très aléatoire. Il variera entre 800€ et 1500€ généralement, mais ce chien est tellement répandu qu’il n’est pas rare d’en trouver des moins chers.

Les soins particuliers

Comme on l’a dit plus haut, le Boxer est un chien qui déborde d’énergie. Il s’épanouira donc plus dans une maison disposant d’un jardin ou il pourra à loisir courir, sauter, se dépenser. Ceci dit, il s’agit là d’un chien dont le premier besoin est d’être auprès de ses maitres. Par conséquent, l’adoption d’un chien Boxer en appartement reste possible, à condition de le sortir souvent, pour des balades assez longues ou il aura la possibilité de se dépenser. C’est un animal qui ne supportera pas bien la solitude, il faudra donc éviter de le laisser seul trop longtemps, et le prendre avec vous aussi souvent que vous le pourrez.

Le boxer est un gros mangeur et nécessitera deux repas par jours. Croquettes, pâté ou nourriture humaine (mais pas n’importe quoi non plus !). Il faudra cependant surveiller son poids, car un boxer qui ne se dépense pas suffisamment pourra avoir tendance à grossir vite.

Par ailleurs, parce qu’il a le pelage raz, le Boxer est un chien qui ne perdra que très peu ses poils.

Maladies

Le boxer est un chien globalement robuste, qui résiste au froid et qui se fatigue difficilement. Cependant, comme tout chien de race, il a aussi quelques faiblesses. Lorsqu’il fait trop chaud, par exemple, le boxer peut, en raison de la morphologie de son museau, rencontrer des difficultés respiratoires. Il sera également plus sujet au développement de certaines pathologies. Problèmes de hanche (à l’instar de tous les moyens/grands chiens), torsion de l’estomac, arthrose, cardiopathies ou encore hypothyroïdie sont des afflictions qu’il n’est pas si rare de rencontrer chez le Boxer.

Nos autres articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *