Quels sont les avantages d’une assurance pour chien ?

Avez-vous déjà entendu parler de l’assurance pour chien ? Ce type de contrat proposé par les compagnies d’assurance vient en aide aux maîtres qui éprouvent parfois des difficultés financières. On pense notamment à des problèmes de santé imprévus nécessitant des soins lourds ou des visites un peu trop fréquentes chez le vétérinaire. Mais les assureurs couvrent également les accidents, les maladies, les soins routiniers et parfois même la nourriture pour chiens. On vous explique.

Assurance pour chien : quels sont les avantages d’un tel contrat ?

Bien que l’assurance pour chiens ne soit pas exigée par la loi, elle peut être une aide précieuse pour les maîtres de chiens qui souhaitent offrir les meilleurs soins possibles à leurs toutous.

Vous ne connaissez pas les clauses comprises dans un contrat d’assurance chien ? Vous ne savez pas si un tel contrat peut réellement vous être bénéfique ? On vous éclaire.

Les factures médicales inattendues

Si votre chien tombe malade ou se blesse, il doit forcément être soigné par un vétérinaire (à moins que vous ne soyez vous-mêmes vétérinaires). On sait tous que ces frais peuvent vite s’envoler, en fonction de l’intervention nécessaire. C’est là qu’intervient l’assurance chien. En fonction du contrat souscrit, l’assureur vous remboursera un pourcentage des frais médicaux de votre chien. Pratique quand on sait que les opérations peuvent parfois avoisiner (voire dépasser) les 1000 €. 

Les accidents

Les chiens débordent d’énergie et peuvent parfois être à l’origine d’accidents (renverser un vélo, attaquer un autre animal, causer des dégâts chez des proches…). Le contrat d’assurance pour chien peut dans ce cas vous aider si votre chien endommage les biens d’autrui ou blesse une autre personne. Vous serez remboursé pour les dommages causés par votre chien, dans la limite inclue par votre contrat.

Les soins courants

Certains contrats d’assurance pour chiens couvrent les soins courants tels que les vaccins, les vermifuges, etc. Cela peut s’avérer très utile si vous souhaitez apporter les meilleurs soins à votre chien sans pour autant y faire passer votre budget.

Quels sont les exemples de dépenses pour un chien ?

Lorsqu’on a envie d’adopter un chien, on sait que c’est une lourde responsabilité. Il faut s’occuper à 100% de ce nouveau membre de la famille. Outre les frais vétérinaires, qui peuvent vite alourdir le budget, d’autres dépenses (auxquelles on ne pense pas toujours) s’ajoutent. C’est le cas notamment de :

  • l’alimentation
  • les jouets
  • le dressage
  • la pension en cas d’absence
  • le toilettage

Pour en savoir plus sur l’alimentation et les accessoires, rendez-vous sur canicroc.com

À cela s’ajoute donc les frais vétérinaires comme les vaccinations, la stérilisation, les soins d’urgence, les traitements médicamenteux. En tout, être propriétaire d’un chien peut coûter de 500 € à 1300 € par an. Tout dépend de la race et de l’état de santé (qui déclinera forcément avec les années). Certaines races sont en effet plus fragiles que d’autres. On pense notamment aux chiens qui ont le museau écrasé : une opération des voies respiratoires peut être à prévoir au cours de sa vie. Idem pour les chiens aux yeux globuleux. Ils peuvent suivre un traitement à vie pour éviter la cécité.

En comparant ces dépenses avec le prix d’une assurance pour chien, on réalise qu’il est facilement possible d’alléger son budget. Et oui ! Un contrat d’assurance pour chien coûte environ 200 € par an. De quoi réaliser de grosses économies, particulièrement sur les factures du vétérinaire.

Mais l’assurance pour chiens n’est pas seulement une question d’argent ! C’est aussi un moyen d’être sûr que votre chien sera toujours bien traité, quoi qu’il arrive. Et c’est plutôt un argument rassurant pour bon nombre de maîtres.

Est-ce que l’assurance pour chien est obligatoire ?

À l’inverse d’une assurance lambda pour les citoyens, l’assurance pour chien n’est pas obligatoire. Cependant, l’assurance pour chien peut être obligatoire si vous souhaitez utiliser un service de garde ou de pension pour chiens par exemple. Ce contrat aura alors pour principal but de protéger votre animal et les autres pensionnaires en cas d’accident. Pratique pour partir en vacances l’esprit tranquille.

Quels sont les différents types d’assurance pour chiens ?

Tout comme l’assurance santé pour leurs maîtres, l’assurance pour chien se décline sous plusieurs contrats, avec différents degrés de prise en charge. Les plus courants sont :

●        La couverture en cas d’accident : il s’agit du contrat d’assurance chien le plus basique. Il vous rembourse les frais vétérinaires en cas d’accident (accident de voiture, chute, etc.).

●        Le contrat accident et maladie : ce contrat d’assurance pour chien est un peu plus complet, car en plus des accidents, il couvre également les maladies.

●        La couverture complète : il s’agit du contrat d’assurance pour chiens le plus complet. Il couvre les accidents, les maladies et les soins courants tels que les vaccins, les vermifuges, etc.

La plupart des polices d’assurance pour chiens comportent une franchise, ce qui signifie que vous devrez payer un certain montant de votre poche avant que la compagnie d’assurance n’entre en jeu et vous rembourse. À savoir que plus la franchise est élevée, plus le coût mensuel de l’assurance est faible.

Vous pouvez bien évidemment choisir le taux de remboursement que vous souhaitez appliquer à votre contrat d’assurance pour chien. Il s’agit du pourcentage de votre facture vétérinaire qui sera remboursé par la compagnie d’assurance pour les canidés. Les taux de remboursements les plus courants oscillent entre 70% et 100%.

Mon chien peut-il être assuré à vie ?

Votre chien peut en effet être assuré à vie. Certaines assurances pour animaux de compagnie imposent une limite d’âge lors de la souscription d’un contrat. La plupart du temps, les assureurs demandent que l’animal soit âgé de moins de 8 au moment de la souscription. Les frais vétérinaires sont effectivement bien plus fréquents lorsque l’animal atteint un certain âge.

Dans la pratique, cependant, la situation peut être très différente. Les assureurs ont le droit de résilier un contrat en se référant au “droit de résiliation pour aggravation du risque”. En tant que maître consensuel, vous êtes dans l’obligation de déclarer à votre compagnie d’assurance une pathologie lourde ou un état de santé qui se dégrade rapidement. L’assureur pourra ensuite décider s’il conserve la charge de l’animal, s’il résilie le contrat ou s’il augmente tout simplement le montant annuel de la cotisation.

Nos autres articles

Panier pour chien : comment choisir ?

Avoir un chien est une source de bonheur incomparable, mais pour que votre meilleur ami poilu vous apporte le bien-être dont vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'offre du moment

Nos Comparatifs