Comment Dresser son Chien ?

Comment Dresser son Chien ?

Dresser votre chien peut être une expérience merveilleuse. Au-delà du fait que le dressage permette d’annihiler les mauvaises habitudes et les comportements indésirables chez votre toutou, il aura pour effet de développer une relation authentique de complicité et de fidélité entre vous et votre animal.

Par le dressage, vous enseignez à votre compagnon comment s’adapter aux normes que requière l’environnement dans lequel il évolue tout en tissant de grands liens avec lui. Très loin d’une simple relation de contrôle et de soumission, cet apprentissage, qui doit toujours passer par le respect et la compréhension de l’animal, vise à motiver le chien à obéir tout en lui faisant comprendre ce qui n’est pas admis. En même temps que vous apprenez à comprendre votre animal, lui doit apprendre ce que vous attendez de lui et ce qui ne vous plait pas. En bref, se lancer dans le dressage, c’est avoir envie d’éduquer son chien, mais c’est aussi avoir pour vocation d’apprendre de lui.

Quelques conseils de base

Si vous souhaitez vous lancer dans l’entreprise que constitue le dressage de votre compagnon, il y à certaines choses que vous devez absolument savoir. Le dressage ne s’improvise pas et doit obéir à certaines règles fondamentales. En voici quelques-unes :

  • S’y prendre aussi tôt que possible

Le mieux c’est d’entamer le dressage alors que le chien est encore un chiot. En effet, plus il sera vieux, plus difficile sera le dressage. Votre animal aura eu le temps de développer pleins de mauvaises habitudes qui seront plus ou moins profondément ancrées. Aussi, le lien qui vous uni ne sera pas le même.

  • Prendre le temps

Pour un dressage efficace, il faut réussir à se rendre disponible. C’est un travail de longue haleine qui nécessitera un grand investissement de votre part. C’est aussi grâce à tout se temps que vous aurez consacré à votre toutou que vous pourrez avoir de bonnes relations avec lui.

  • Un ordre à la fois

Attention, ne cherchez pas à aller trop vite ou à tout mélanger. Pour que l’apprentissage soit durable, il faut que les choses soient enseignées les unes après les autres. Vous pouvez par exemple commencer par l’ordre « assis ». Lorsqu’il est maitrisé, enseignez lui « coucher ».

  • Pas d’ordres contradictoires

Ne donnez pas d’ordre contradictoires et ne punissez jamais un comportement habituellement récompensé. Si votre chien est confus, vous ne pourrez rien lui apprendre !

Comment Dresser son Chien ?

Renforcement négatif et renforcement positif.

On retrouve deux grandes méthodes d’éducation canine : le renforcement négatif et le renforcement positif. Opposées et complémentaires, ces techniques sont le plus souvent utilisées conjointement.

Renforcement négatif :

Employé surtout pour corriger des attitudes négatives, cette technique vise à agir sur les systèmes comportementaux du chien en le faisant associer un comportement indésirable à une sensation désagréable pour qu’il cesse durablement sa mauvaise attitude. Par exemple, lorsqu’un chiot ou un chien fait ses besoins à un endroit inopportun, le réprimander de la voix tout en lui faisant sentir ses déjections peut avoir pour effet de peu à peu lui enseigner ce qu’il convient de ne pas faire.

Cette technique, pour rester humaine et efficace, implique le respect de certaines règles :

  • Immédiateté de la correction :

Pour que le chien puisse faire le lien entre son mauvais comportement et la réprimande ou correction, il faut que cette dernière prenne place juste au moment de l’infraction. Il est en effet inutile d’un point de vue éducatif de punir un chien pour quelque chose qu’il a fait longtemps auparavant. C’est tout l’intérêt des colliers de dressage.

  • Les corrections ne doivent pas être douloureuse pour l’animal.

Attention c’est très important, le but n’est surtout pas de blesser votre ami. Le mieux c’est de choisir un mode de réprimande qui n’aura pour effet que de surprendre votre chien pour lui rappeler qu’il est observé et que vous désapprouvez son comportement. Ces micro-corrections doivent seulement lui rappeler que vous êtes le maitre tout en lui signalant votre volonté. Attention : Les corrections ne doivent pas être utilisée à tords et à travers. Rien de pire que de tout réprimander ou de se montrer contradictoire dans ces ordres.

  • Utilisez toujours cette méthode en complément d’un renforcement positif.

Pour développer la complicité de votre compagnon, et pas seulement sa crainte ou son respect, il est également important de lui montrer que ses bons comportements sont encouragés et récompensés.

Notez que la technique par renforcement négatif ne peut en aucun cas s’employer pour éduquer un chien qui présente un comportement agressif. Cela pourrait être dangereux pour vous en plus de renforcer les mauvaises dispositions de votre animal. Si votre chien à tendance à mordre ou à grogner d’un air hostile, faite appel à un professionnel !

Renforcement positif

A l’inverse du renforcement négatif, l’éducation positive d’un chien va consister à récompenser son animal pour ses bons comportements. Cette méthode éducative implique une grande compréhension de son toutou. Le dresseur devra apprendre à connaitre en profondeur le caractère et la sensibilité de son animal ainsi que sa réaction à l‘environnement dans lequel il évolue.

A la place de vouloir soumettre le chien à des ordres, cette technique va chercher en permanence à obtenir l’accord et la coopération de l’animal.

Sensée privilégier la relation de complicité entre le maitre et son chien, l’éducation par renforment positif doit impliquer à tout moment bienveillance et respect. Pour cela il faut qu’à chaque moment le dresseur garde à l’esprit certaines données :

  • Le stade d’apprentissage du chien & Son attitude générale.

Qu’est-ce que le chien a déjà appris ? Quel nouvel ordre peut-il encore apprendre ? Si votre animal peine à apprendre quelque chose de nouveau, n’hésitez pas à revenir au stade précédent. Il est aussi judicieux d’analyser la façon dont votre chien reçoit votre éducation. Il faut être capable de comprendre son comportement.

  • Comprendre ses motivations.

Puisque cette méthode de renforcement positif repose avant tout sur un système de récompenses, il est primordial d’être en mesure de comprendre ce qui motivera votre chien. Il est par exemple possible de lui offrir une friandise ou une caresse. Rassurez-vous, le but n’est ici pas de gaver et de gâter votre chien à outrance. Sachez d’ailleurs qu’à partir d’un certain moment, il suffira d’un encouragement ou d’une approbation verbale pour renforcer positivement le comportement de votre toutou.

Attention toutefois pour ceux qui choisiront pour le dressage de leur chien une méthode d’éducation exclusivement positive. Il ne faut pas que le chien ne devienne le roi en votre demeure. Il faut aussi travailler sur sa gestion de la frustration en lui imposant des règles.

Ces règles reposeront à chaque fois sur l’idée de de respect mutuel et de limites. Il ne se sera par exemple pas conseillé de nourrir votre animal ou de le récompenser avec le contenu de votre assiette. Il faut lui enseigner que certaines choses sont à vous et d’autres à lui. S’il réclame de la nourriture alors que vous mangez, montrez-lui simplement sa gamelle.

Il en va de même pour ce qui est des limites de territoires : il sera mieux de lui interdire l’accès à certaines zones comme la chambre à coucher, la cuisine ou la salle de bain.

Vous voilà prêts à commencer votre dressage. Vous pouvez bien sûr aussi demander l’aide de dresseurs professionnels pour obtenir des conseils plus approfondis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *