Aboiements de chiens : recours pour le voisinage et solutions pour le maitre

Ce n’est pas anormal qu’un chien aboie. C’est sa façon de s’exprimer après tout. Vouloir un chien qui n’aboie pas est aussi déraisonnable que d’attendre d’un enfant qu’il ne parle jamais.

Mais certains chiens aboient de façon excessive et cela crée des nuisances pour vous et le voisinage.

Si c’est un problème chez vous, la première étape consiste à déterminer ce qui pousse votre animal de compagnie à aboyer un peu trop souvent. Si vous connaissez la cause de l’aboiement, il sera plus facile de trouver une solution.

Dans cet article, nous allons aborder, en première partie, le problème de l’aboiement du point de vue du propriétaire et de ce qu’il peut faire pour stopper ou réduire les aboiements de son chien.

En seconde partie nous verrons le point de vue du voisin qui subit les aboiements et quels sont ses recours. Nous vous donnerons des conseils pour trouver des solutions avant de faire appel à la police….

Pourquoi est-ce qu’un chien aboie ?

Un chien aboie pour communiquer. Il n’exprime pas la même chose en fonction des situations. Mais, dans tous les cas, le propriétaire est responsable de son animal et doit faire le nécessaire pour éviter tout trouble de voisinage. Il faut savoir que certaines races aboient plus que d’autres.

Voici quelques causes d’aboiements:

Protection de son territoire

Si quelqu’un pénètre sur le territoire de votre chien, il va japper de façon plus ou moins agressive. Ce type d’aboiement peut être justifié mais parfois il est trop fréquent et devient une nuisance, le chien aboyant a tort et à travers. Cela peut rapidement constituer un trouble de voisinage.

Réponse aux stimuli extérieurs

Certains chiens peuvent entendre un chien hurler au loin et lui répondre, ou des bruits divers comme des voitures qui passent ou un voisin qui parle dans la rue. On dirait que ces chiens aiment aboyer. Ils peuvent aussi avoir des comportements répétitifs, et faire des aller et retour incessant le long du grillage du voisin. Ils peuvent aussi avoir peur de certains bruits et se mettre à aboyer.

Ennui

un chien qui se sent seul, sans sa meute ou son propriétaire va s’ennuyer et avoir tendance à aboyer ou à hurler pour exprimer sa solitude. Ce type d’aboiement est très pénible car il peut durer des heures sans interruption. Cela arrive également souvent avec des animaux qui sont laissés à l’extérieur la nuit. Les cas de nuisance nocturne sont nombreux, et il faut parfois faire appel à la loi pour y remédier.

Contentement

Lorsqu’un chien est heureux de voir une personne ou un autre animal, il émet un aboiement de joie, généralement accompagné d’une grande excitation. Ces aboiements peuvent être considérés comme normaux et non gênants ; si ils sont ponctuels.

Demande d’attention

Les chiens veulent vous faire comprendre quelque chose : ils veulent sortir, ont faim ou veulent jouer…

Anxiété de séparation

Un chien souffrant ayant des problèmes de santé ou d’anxiété de séparation peut se comporter différemment lorsque ses maitres sont absents. Il peut s’agir de comportements destructeurs, ils font leurs besoins dans la maison ou se mettent à aboyer de façon compulsive.

Comment traiter les aboiements excessifs ?

Faire cesser les aboiements inappropriés de votre chien demande un réel effort et la mise en place d’une éducation régulière. Cela peut prendre du temps, mais en appliquant des techniques de dressage éprouvées, on parvient à obtenir de bons résultats.

Voici quelques astuces pour réduire le bruit fait par votre animal de compagnie afin d’éviter un trouble de voisinage.

Agissez le plus rapidement possible. Ne laissez pas les aboiements s’éterniser. Plus l’habitude est ancienne, plus il sera difficile d’y remédier. L’aboiement peut devenir une habitude profondément ancrée. N’attendez pas de recevoir une mise en demeure de la part de votre voisin suite à la nuisance causée..

Empêcher votre chien d’aboyer lorsque cela n’est pas justifié. Par exemple s’il aboie après le facteur systématiquement ; Que va faire-t-il faire le jour ou le portail sera ouvert ?

Voici deux moyens complémentaires pour éduquer votre animal de compagnie :

le dressage

Sans dressage préalable, un chien ne peut pas comprendre lorsque vous lui criez d’arrêter d’aboyer… Déjà, il ne faut pas crier. Apprenez-lui l’ordre “chut !”ou « silence» ou « stop », à votre choix, mais utilisez toujours le même mot..

Si votre chien commence à aboyer, dites “chut” d’une voix posée mais ferme.

Dès qu’il arrête, félicitez-le, caresser le et donnez-lui une récompense. La récompense doit être donnée lorsqu’il n’aboie plus. Il finira par comprendre que s’il arrête d’aboyer au mot “chut”, il recevra une friandise (et faites en sorte qu’il s’agisse d’une friandise délicieuse, pour que la récompense vaille plus que les aboiements).

Vous pouvez joindre le geste à la parole en portant votre doigt à vos lèvres (les chiens comprennent les signaux corporels encore mieux que les ordres vocaux.)

chien qui aboit derrière la grille

Faites des séances d’éducation lorsque votre chien est calme et qu’il n’y a pas de distractions. Ensuite, vous pourrez augmenter la difficulté des exercices.

Lorsqu’un chien est fatigué, il est plus tranquille. Faites lui faire de l’activité avant e le laisser seul (jeux, ballade, séance d’éducation).

S’il souffre d’une pathologie ou de douleurs, cela peut provoquer des gémissements ou des aboiements. Peut-être à t-il mal quelque part ou s’est fait piqué par un insecte ? Il peut présenter un problème lié à son âge ? Si vous avez le moindre doute, vous devez consulter votre vétérinaire ou un comportementaliste canin pour trouver une solution.

Quand vous connaitrez la cause de ces aboiements, vous pourrez trouver une solution pour les faire cesser.

La réduction des causes de l’aboiement

Territoire/Protection/Alarme/Crainte

Ce type d’aboiement étant souvent motivé par la peur ou la perception d’une menace pour le territoire ou les personnes, il peut être atténué en limitant ce que votre chien voit. Dans un jardin, vous pouvez renforcer votre haie afin qu’elle soit plus dense. À l’intérieur, mettez des rideaux sur les fenêtres.

Ne le laissez pas dans votre jardin seul et sans surveillance. En faisant rentrer un chien d’extérieur à l’intérieur, vous réduisez l’impact sonore sur les voisins et vous renforcez la sécurité de votre maison.

Lorsque vous le sortez, restez avec lui, surveillez-le, et profitez-en pour l’éduquer s’il aboie en votre présence.

Ennui

Lorsqu’un chien aboie trop lorsque vous n’êtes pas la, Il faut trouver un moyen pour qu’il se sente moins seul. Un deuxième chien ou peut être qu’un personne peut passer pour s’occuper un peu de lui ? Il va peut-être falloir que vous trouviez un « petsitter » pour venir promener votre chien.

Vous pouvez aussi essayer de le distraire dans la journée avec quelques jouets. Installez une caméra de surveillance qui pourra vous informer de ce qu’il fait. Vous pourrez aussi lui parler, le rassurer ou lui distribuer des friandises.

S’il aboie la nuit, fabriquer lui une niche d’intérieur et rentrez le. Il prendra rapidement l’habitude de passer la nuit au chaud et cessera ses aboiements.

Vous pouvez également déposer votre animal dans une garderie deux ou trois jours par semaine, ou suivre un cours d’agilité, d’obéissance ou une autre forme active d’éducation canine.

La joie / excitation :

Si votre toutou aboie et s’excite dès que quelqu’un arrive à la maison, ou dès que vous rentrez du travail, il faut lui apprendre un autre comportement. Bien sûr, c’est normal qu’il soit content de vous revoir, mais il doit pouvoir se contenir et ne pas aboyer. Une méthode consiste à éduquer vote chien à aller s’assoir à un endroit d’où il peut voir la porte, mais éloignée de celle-ci. Pour l’entrainer, vous devez effectuer cet exercice : ouvrez la porte et amener votre chien à son emplacement. Donnez-lui une friandise à chaque fois qu’il s’exécute. Quand il aura compris, faites la même chose en sonnant, puis lorsque une vraie personne arrive.

Attirer l’attention

Les aboiements pour attirer l’attention ne doivent jamais être récompensés. Si vous récompensez votre chien lorsqu’il aboie en lui donnant de l’eau, de la nourriture ou simplement en ouvrant la porte pour qu’il sorte, vous lui donnez raison d’aboyer et il recommencera.

Dites-lui donc d’aller dehors en faisant sonner une cloche attachée à la poignée de la porte. Si vous frappez le bol d’eau avant de le remplir, il peut commencer à le pousser avec son nez pour produire le même bruit. Trouvez des alternatives à l’aboiement pour la communication de votre chien. S’il aboie et que vous remarquez que son assiette est vide, attendez quelques minutes, faites autre chose, puis remplissez-la à nouveau afin qu’il ne se rende pas compte que son aboiement était efficace.

Par contre, ne le grondez pas lorsqu’il aboie, car il considère que vous lui portez de l’attention, il vaut mieux détourner son attention et l’ignorer jusqu’à ce qu’il arrête.

Anxiété de séparation:

L’anxiété de séparation et les aboiements obsessionnels sont difficiles à traiter et doivent être pris en charge par un professionnel. Les chiens ayant cette pathologie doivent parfois être traités à l’aide de médicaments afin de les déstresser. Voyez notre article qui en parle.

chien dressé avec une friandise

Les colliers anti aboiement sont-ils une solution ?

Il existe de nombreux types de colliers électroniques qui sont très efficaces sur certains chiens et dans certaines circonstances, pour mettre fin aux aboiements en un rien de temps. Ces colliers donnent un avertissement sonore, vibratoire, ultrasonique, par chocs statiques ou encore par spray de citronnelle.

Ils peuvent être utilisés manuellement ou automatiquement, mais tous deux nécessitent une formation pour s’assurer qu’ils sont fonctionnels et sans danger pour le chien. Un collier ne doit pas être utilisé sur les chiots ou des chiens malades pour ne pas créer un stress supplémentaire.

Que faire en cas de nuisances sonores dues un chien qui aboie ?

Voyons maintenant le point de vue de celui qui subit les aboiements.

Tour d’abord quelques définitions 

Trouble de voisinage : « Les bruits de voisinage sont des bruits générés par le comportement d’une personne ou d’un animal et causant des nuisances sonores. Ils peuvent être sanctionnés, dès lors qu’ils constituent un trouble anormal, se manifestant de jour ou de nuit. ». Les nuisances sonores dues a des aboiements sont donc considérées comme un trouble de voisinage.

Tapage nocturne : « Lorsque ces bruits sont commis la nuit, on parle de tapage nocturne si l’’auteur du tapage a conscience du trouble qu’il engendre et qu’il ne prend pas les mesures nécessaires pour remédier au tapage »

La loi précise que les aboiements, lorsqu’ils sont excessifs peuvent être considérés comme un trouble de voisinage. Le propriétaire est donc responsable et peut être condamné à payer une amende de 68 euros (majorable à 180 euros) pour des nuisances diurnes. Le montant est de 450 euros s’il s’agit de nuisances nocturnes.

source : www.service-public.fr

Comment procéder pour un chien qui aboie?

Même si vous adorez les chiens, les aboiements fréquents d’un chien du voisinage peuvent rapidement devenir insupportables. Ils peuvent perturber le sommeil, vous empêcher de profiter de votre jardin et devenir une gêne intolérable pour votre santé.

Pour commencer, ne blâmez pas le chien, c’est au propriétaire qu’il va falloir convaincre d’agir pour réduire cette nuisance sonore. Le bruit et les troubles de voisinage sont réglementés par le code civil et les bruits d’animaux en font partie.

Voici quelques suggestions et conseils, à vous de voir si vous les suivez dans l’ordre ou si vous sautez certaines étapes

1 / Il faut d’abord prendre contact avec votre voisin.

C’est bien mieux que le mettre devant le fait accompli en lui adressant un courrier. Le but est résoudre le problème à l’amiable et d’éviter un conflit de voisinage. Décrivez les nuisances subies et donnez-lui la possibilité de répondre.
S’ils ne sont pas à la maison pendant la journée, ils ne sont peut-être pas conscients que leurs animaux gênent leurs gênent leurs voisins.

Il est possible que ce soit la première fois qu’ils possèdent un chien. Dans ce cas, vous pouvez leur recommander des ressources pour les aider à gérer les aboiements.

Vous pouvez également être proactif. Si le chien aboie chaque fois que vous entrez dans votre cour ou que vous vous approchez de son terrain, essayez de planter une haie ou d’installer une clôture ou un brise-vue pour limiter son regard. Si les aboiements du chien sont d’ordre territorial, le fait de limiter sa vue sur votre propriété peut être efficace pour éliminer la menace.

Demandez à vos voisins de rencontrer leur chien et de lui permettre de faire connaissance avec vous et votre famille. Vous pouvez même proposer aux voisins d’amener leur chien chez vous pour qu’il joue dans votre jardin.

Bien sûr, ce n’est normalement pas au vous de faire cela, mais le but est de résoudre rapidement le problème et d’éviter une bataille qui peut durer et s’envenimer.

La suite dépendra de la réponse de votre voisin

femme avec deux coussins sur les oreilles

2 / Si rien ne change, La deuxième étape, envoyer un courrier simple

Expliquez à votre voisin par écrit que rien n’a changé malgré votre discussion au sujet des aboiements et qu’il doit prendre des mesures pour les faire cesser. Restez courtois, bien sûr. Faites une copie de votre courrier, des dates et des initiatives que vous prenez et commencez à préparer un dossier au cas où les choses ne s’arrangent pas d’elles même.

3 / La troisième étape, envoyez un recommandé avec une mise en demeure

C’est pratiquement la dernière chance pour que le problème se règle à l’amiable. Vous donnez un dernier avertissement et un délai pour que votre voisin agisse sur les aboiements.

4 / Quatrième étape : faire appel à un huissier. (optionnel)

Maintenant, vous êtes dans l’optique d’un dépôt de plainte et un constat d’huissier étaiera votre dossier.
Allez vois les autres voisins pour qu’ils vous soutiennent éventuellement dans votre initiative. Demandez-leur des écrits ou de se joindre à vous.

5 / Cinquième étape : la mairie et/ou le conciliateur de justice.

Rendez-vous à la mairie pour que celle-ci puisse intervenir pour constater les aboiements et dresser un procès-verbal ou faire une médiation. Vous pouvez également contacter un conciliateur de justice.

6 / Sixième étape, le tribunal d’instance

Vous avez fait tout ce que vous pouviez pour être un bon voisin et faire cesser les aboiements gênants, mais rien n’a changé.

Vous devrez peut-être déposer une plainte officielle pour nuisance sonore. Rassemblez le dossier que vous avez constitué (courriers / photos / témoignages / procès verbal / constat d’huissier) et rendez vous au tribunal d’instance pour le dépôt de plainte.


Nos autres articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L'offre du moment

gps pour chien

Nos Comparatifs