parasites chien puces

Les parasites externes du chien – Partie 1 : Les puces

Votre toutou se gratte et/ou n’a pas l’air au top de sa forme ? Il pourrait s’agir d’une infestation parasitaire. Un conseil : ne trainez pas avant de vous pencher sur le problème car certains parasites peuvent être un vrai fléau pour votre chien comme pour vous. Transmission de maladie, colonisation de la maison toute entière, difficulté d’éradication : ça ne rigole pas !

Pour vous aider à prendre le problème à bras le corps, l’équipe de PATTSUP vous à concocté un dossier spécial en plusieurs partie axé sur les parasites des chiens. On commence dès maintenant avec notre premier sujet : les puces.

Les puces : un véritable fléau

Quand on évoque les parasites des chiens, c’est probablement les puces qui viennent en premier à l’esprit. Et pour cause : ces arthropodes sont particulièrement répandus et redoutables. Bien qu’elles ne se fixent pas sur le corps des humains, les puces sont extrêmement invasives et dérangeantes pour le toutou comme pour son maitre. Elles se reproduisent très rapidement et colonisent en un rien de temps les habitations. Aussi, bien qu’elles ne restent pas sur votre peau elles peuvent très bien vous piquer et vous donner des boutons !

Pour votre compagnon, ce n’est pas plus joyeux : les piqures à répétition entrainent d’horribles démangeaisons, des irritations de la peau et parfois de sérieuses réactions allergiques (démangeaisons intenses, perte de poil, surinfection, etc.). Il arrive aussi que les jeunes chiens, les chiens âgés ou malades soient tellement infestés qu’ils en viennent à présenter des signes d’anémie dues aux trop nombreux saignements induits par les piqures.

Le pire dans l’histoire, c’est que les puces sont particulièrement répandues et facilement transmissibles d’un animal à l’autre (c’est d’ailleurs pour cela qu’elles sont aussi connues !). Ainsi, même en étant prudent, en toilettant régulièrement son toutou, on ne peut jamais être surs et certains qu’il ne sera pas infesté.

Les puces : les connaitre pour mieux les éradiquer

Comme c’est souvent le cas avec les parasites, si on veut combattre efficacement les puces, il faut d’abord les comprendre : connaitre un peu leur développement, leur reproduction et leur mode de vie.

Quelques infos sur les puces de chiens

Pour vous apprendre à connaitre un peu mieux ces ennemies que sont les puces des chiens, on a rassemblé quelques données essentielles les concernant.

  • Il existe plusieurs espèces de puces. Celle qui nous intéresse ici, c’est la « Ctenocephalides felis » : une puce qui affectionne particulièrement les animaux tels que les chiens, les chats ou les furets.
  • Les puces on besoin de vivre sur un animal pour survivre. Elles se nourrissent de son sang et ont besoin au moins d’un repas par jour. Leur espérance de vie varie de quelques semaines à quelques mois.
  • Les puces pondent des œufs sur leur hôte. Contrairement à elles, les œufs et les larves des puces n’ont pas besoin de l’hôte pour survivre et se développe à l’extérieur. Ainsi, une fois pondus, les œufs tombent du pelage du chien.
  • Les puces sont extrêmement prolifiques : elles peuvent pondre jusqu’à 50 œufs par jours. Il faut ensuite seulement quelques jours pour que des larves en sortent.
  • Les larves se développent dans un milieu sombre et chaud et se nourrissent de particules organiques et de déjections d’insectes. Elles produisent ensuite un cocon dans lequel elles vont devenir nymphes puis puces.
  • La puce ne sort de son cocon que lorsque les conditions lui sont favorables. Elle se base pour cela sur différents signaux qui pourraient indiquer la présence d’un hôte qu’elle pourra coloniser rapidement : vibrations du sol, gaz carbonique produit par la respiration, etc.
  • Il se passe en moyenne 2 semaines entre la ponte d’un œuf et l’apparition d’une puce prête à coloniser un hôte.

Un élément essentiel dans le développement de la puce : la chaleur. Ces parasites en ont besoin, c’est pour cela que les larves ne se développeront pas en extérieur pendant l’hiver.

Éradication des puces

Pour se débarrasser des puces, il faut déjà savoir repérer le problème. Une infestation de puces peut se traduire par différents signaux. Il vous faudra donc tout d’abord être attentifs et à l’écoute de votre animal (on vous conseil à ce propos de jeter un œil à notre dossier spécial sur la maladie du chien, ou on vous détaille les différents signes qui doivent alerter.).

Une fois que le diagnostique est posé, c’est à vous de jouer.

  • Procurez-vous un produit antipuce efficace. Le mieux pour cela est de prendre contact avec votre vétérinaire. Il sera en mesure de vous conseiller sur le produit qui conviendra le mieux à votre toutou (en fonction de son poids, sa taille, sa race).
  • Traitez votre animal en respectant scrupuleusement les indications de votre vétérinaire ou de la notice d’utilisation. N’en mettez pas plus ni moins qu’indiqué, respectez le temps de pose, etc.
  • Faites le grand ménage/nettoyage chez vous. Le traitement de l’environnement est indispensable si vous souhaitez vous débarrasser des puces. Lavez tous les tissus que votre chien à pu approcher, utilisez des produits adaptés si nécessaire et passez l’aspirateur.
  • Traitez votre chien de nouveau un peu plus tard. Il est rare qu’un seul traitement ne suffise.

Voilà, le petit zoom sur les puces s’achève ici ! S’il vous a été utile, ne loupez surtout pas le prochain article de ce dossier spécial sur les parasites du chien ou on vous parlera d’une petite bête qui ne paye pas de mine mais qui peut se révéler très dangereuse : la tique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *