chien malade

Mon chien est malade – Détecter la maladie chez le chien 1/2

Comment savoir si son chien est malade ? Comme chez les enfants en bas âge, il n’est pas toujours évident de savoir quand nos toutous rencontrent des soucis de santé. N’étant pas doués de parole, ils ne peuvent pas comme nous exprimer leur ressenti ou faire pas de leur douleur. Dans ces conditions, il est légitime pour tout propriétaire de chien de se poser la question. Comment savoir si mon chien est souffrant ?

Le secret, c’est d’être attentif à votre animal. En effet, si votre chien ne vous fera pas part de son mal, ce dernier se manifestera la plupart du temps à travers des signes et des symptômes. Et c’est vous, qui connaissez votre chien mieux que quiconque qui serez le plus amène de percevoir ces signaux.

Des signes qui doivent alerter

Votre toutou, vous le connaissez bien. Il a son propre tempérament, et qu’il soit de nature joueur et énergique ou plutôt posé, il est souvent égal à lui-même. Cependant, il peut arriver que soudainement son attitude change, qu’il se comporte bizarrement. Si cela se produit, il sera important de rester attentif, car ce brusque changement d’attitude pourrait cacher l’apparition d’une maladie ou trahir un trouble dont souffre votre animal.

Voici quelques signes qui peuvent vous mettre la puce à l’oreille et vous aider à tirer la sonnette d’alarme.

  • Un changement de tempérament

Votre toutou, habituellement plein de vie, joueur, sauteur, se met brusquement à s’isoler, abattu et amorphe ? ou à l’inverse, d’un naturel plutôt posé il manifeste soudainement un regain curieux d’énergie ? Il est possible que cela ne soit pas normal. Également en général, quand un toutou voit son maitre arriver, il se lève aussitôt pour venir à sa rencontre. Si vous constater que votre chien du jour au lendemain laisse de coté ce rituel, commencez à vous interroger.

De même, si vous possédez plusieurs chiens et que l’un deux cesses brusquement d’interagir avec les autres pour adopter une attitude prostrée, il y a lieu de s’interroger sur son état de santé. Bien sur à ce stade il n’y a pas lieu de s’alarmer outre mesure, mais prenez en bonne note et restez attentif !

  • Ses habitudes alimentaires changent ou il n’est plus propre

Comme chez les humains, la maladie peut induire une transformation de l’appétit du chien. Ainsi, si votre chien se met à manger beaucoup plus que d’habitude ou qu’à l’inverse il délaisse sa gamelle, vous pouvez suspecter que quelque chose ne va pas. Si votre chien se met soudainement à faire ses besoins dans des lieux inappropriés (dans votre maison, par exemple !) c’est peut-être le signe que tout ne tourne pas rond niveau santé. Ne lui en tenez pas rigueur, il se pourrait qu’il soit simplement malade.

  • Il devient agressif

Il peut arriver qu’un chien souffrant devienne agressif et grogne lorsqu’on l’approche ou même morde lorsqu’on e caresse. Il s’agit en fait d’un mécanisme de défense : il craint qu’en le touchant, vous lui fassiez mal. Aussi, lorsqu’un animal se sent vulnérable, l’agressivité va être un outil pour se protéger. Si votre toutou habituellement tout doux se met du jours au lendemain à vous montrer les dents, il est fort probable qu’il présente des troubles. Il convient alors de l’emmener sans tarder chez le vétérinaire.

Des symptômes imputables à la maladie

Si vous avez remarqué des changements d’attitudes étranges chez votre animal, comme ceux que l’on vient de vous lister, il est important de redoubler d’attention pour pouvoir détecter si votre chien présente des symptômes pathologiques. A ce stade il faut savoir que tout ce que vous pourrez apprendre concernant l’état de votre toutou pourra se montrer très utile au vétérinaire pour établir un diagnostic et donc soigner votre chien.

Pour vous éclairer quelque peu sur les phénomènes qui doivent attirer votre attention, laissez nous vous décrire quelques symptômes qui pourraient se manifester en cas de maladie chez le chien.

  • Etat de fatigue intense / Troubles musculosquelettiques

Mises à part certaines circonstances particulières telles que les périodes de canicule ou une grande activité de votre toutou au cours de la journée, un état léthargique chez le chien doit vous alarmer. Cela pourrait être le symptôme d’une pathologie cardiaque par exemple. Un changement notable dans la démarche de votre chien est toujours à prendre au sérieux. Si votre chien boite ou peine à se déplacer, cela peut être du à quelque chose de cassé (suite à une bagarre par exemple) mais il peut tout aussi bien s’agir de symptômes d’une maladie ( arthrose, hernie, maladies de la hanche, etc.).

  • Démangeaisons

Votre animal passe son temps à se gratter, vous remarquez qu’il perd ses poils et que certaines zones sont même à vif. Cela pourrait être dus à une infestation parasitaire ou bien à une autre pathologie. Emmenez le faire des analyses afin de savoir contre quoi se battre.

  • Troubles du système digestif

Bien qu’il arrive que les chiens vomissent sans être malades (s’il mange trop vite, par exemple), des vomissements à répétition sont à prendre au sérieux. Aussi, des selles anormales doivent alarmées (la diarrhée chez le chien aussi est le symptôme de certaines maladies). Enfin, la présence de sang dans les selles doit vous mener directement chez le vétérinaire.

  • Troubles de la miction

Ces troubles sont fréquents chez les chiens et peuvent être d’origines diverses. Si par exemple vous remarquez que votre chien rencontre des difficultés à uriner, cela sera sans doute dû à des troubles de son système urinaire ou à des calculs. Par contre si à l’inverse votre animal passe son temps à uriner et boit plus que de raison, il pourrait alors s’agir d’une maladie des reins, d’un problème hépatique ou même d’un diabète.

  • Problèmes respiratoires.

Votre toutou peine à respirer, émet des râles ou tousse beaucoup ? Emmenez-le chez le vétérinaire, cela pourrait révéler la présence d’une pathologie pulmonaire ou cardiaque.

En conclusion, si vous décelez chez votre toutou un changement brusque de comportement et/ou que vous remarquez qu’il présente des symptômes inquiétants, n’hésitez pas et contactez votre vétérinaire. Grace à votre description des différentes manifestations de la pathologie, il sera amène d’établir un diagnostic et pourra rapidement mettre en place un traitement.

Quoi qu’il en soit et comme toujours, si vous avez le moindre doute sur la santé de votre chien, une seule solution : prendre la direction du vétérinaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *