Races de chiens – Le Dalmatien

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter

Depuis le célèbre dessin animé de Walt Disney « les 101 Dalmatiens », très rares sont les gens non capables de reconnaitre ce toutou tacheté emblématique. En effet, du premier coup d’œil, il est extrêmement facile de reconnaitre un dalmatien. Grand, élégant, athlétique et surtout identifiable par sa robe blanche tachetée de noir si spécifique. Mais au-delà des apparences et du célèbre film pour enfants, qui connait bien ce chien : son caractère, ses habitudes, son histoire ? Pas grand monde en fait ! C’est pourquoi on va maintenant se pencher un peu sur le cas du Dalmatien.

Histoire et caractéristiques du dalmatien

Si les véritables origines du Dalmatien sont peu connues, on peut cependant retracer son histoire jusqu’à son apparition au cours du 18e siècle. Il est alors Croate, de la région de Dalmatie dont il tient son nom. Il est très vite exporté en Grande Bretagne ou il rencontre un franc succès et ou il va se répandre. En raison de sa vivacité et de sa carrure athlétique, il est pendant longtemps employé à la chasse. Il devient par la suite un chien de garde et de protection.

De nos jours, le dalmatien est avant tout un chien de compagnie. Le dalmatien est peut-être le chien le plus facilement identifiable, pas seulement grâce au film de Disney, mais surtout parce qu’il possède une robe tout à fait spécifique. Le Dalmatien est blanc tacheté de noir (le plus souvent, mais les taches peuvent également être brunes). Son pelage est court et brillant. Sa tête est reconnaissable à son museau long, ses yeux expressifs et des oreilles longues et douces qui retombent de part et d’autre de ses tempes. Le dalmatien est grand, il peut mesurer plus de 60cm et peser plus de 30 kg.

Caractère du dalmatien

Qu’on ne se laisse pas berner par l’image que le film de Disney donne du Dalmatien. Loin d’être le toutou bien docile et obéissant du dessin animé, ce chien tacheté est plutôt une forte tête dont le comportement revêche ne plaira pas à tout le monde. S’il y a bien un conseil que l’on peut donner à ce propos c’est de ne pas se mettre en tête d’adopter un dalmatien si on est totalement novice en matière de dressage canin et/ou si on n’a pas beaucoup de temps à consacrer à l’éducation d’un chien. Le dalmatien est un chien orgueilleux particulièrement difficile à dresser, son éducation doit donc être entreprise tôt et être particulièrement rigoureuse.

Par ailleurs, le Dalmatien est un animal très athlétique qui déborde d’énergie et qui à un énorme besoin de se dépenser. Il est très important qu’il ait l’occasion de faire de l’exercice sous peine de devenir incontrôlable. Il peut se montrer destructeur, surtout si on le laisse seul trop longtemps. En effet, en dépit de son caractère indocile, il est particulièrement attaché à ses maitres et supporte mal la solitude. Il faut savoir aussi que le dalmatien n’est pas vraiment adapté à la vie en appartement, excepté si celui-ci est très grand et qu’on le permette de faire de longues sorties, plus de 3 fois par jour.

Aussi, même si ce chien n’est pas facile à vivre, il n’en est pas méchant ou dangereux pour autant. Il cohabitera très bien avec d’autres animaux de compagnie si on l’y habitue assez tôt et se montrera par ailleurs joueur et protecteur vis-à-vis des enfants du foyer. En plus d’être un bon animal de compagnie (s’il est bien dressé !), le dalmatien peut aussi être un excellent chien de garde

Adopter un Dalmatien

On l’aura compris : mieux vaut être avertit avant d’adopter un dalmatien. C’est un chien au caractère particulièrement prononcé, qui ne possède pas une grande aptitude à s’adapter aux environnements qui ne lui conviennent pas. Mais pour ceux qui seraient prêts à relever ce défi, on en dira un peu plus sur les conditions d’adoption et d’élevage du Dalmatien.

Le prix

Comme souvent avec les chiens de race, les prix d’un chiot dalmatien peuvent varier du simple au double en fonction des critères que sont le sexe, le niveau de conformité aux standards de la race ou encore le pédigrée des parents. Si on peut parfois trouver des chiots dalmatiens coutants 550€, les prix peuvent aussi grimper jusqu’à plus de 1200€.

Le cout d’entretien d’un dalmatien sera ensuite d’environ 50 € par mois.

Les soins particuliers

Le dalmatien est un chien au pelage court qui ne perdra pas beaucoup ses poils. Il reste cependant important de le brosser régulièrement puisque cela permet à la fois d’entretenir son pelage, sa peau et d’octroyer un moment privilégié entre le chien et le maitre. C’est un chien qui craindra un peu le froid et qui sera à ce titre mieux à l’intérieur pour dormir.

Point important : comme on l’a dit, le dalmatien est un chien qui se dépense beaucoup. En contrepartie, il se montre assez gourmand. Il est important de lui permettre de faire de l’exercice sous peine de le voir devenir destructeur et en surpoids. Il adore les ballades, et en aura un grand besoin. Aussi, le dalmatien est un chien qui à du mal à tenir en place et il peut avoir tendance à fuguer. Il est important de prendre cela en compte et il peut être nécessaire de prendre des dispositions afin de le protéger. Notre conseil pour les chiens fugueurs : leur procurer un collier GPS pour chien : on peut ainsi retrouver le chien en un clin d’œil et même parfois être alerté dès qu’il franchit les limites de la propriété.

Maladies

Comme on vient de l’évoquer, le dalmatien peut être sujet à l’obésité s’il est trop nourrit et/ou qu’on ne lui permet pas de se dépenser suffisamment. Il est également prédisposé aux maladies rénales et aux calculs. Bien que globalement robuste, le dalmatien peut comme beaucoup de chiens développer une dysplasie de la hanche.

Enfin, le dalmatien est tout aussi susceptible que d’autres toutou de contracter diverses maladies. Il est donc nécessaire de le vacciner contre les maladies auxquelles il pourrait être exposé. 

Nos autres articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *